Association 1000 Sourires

"S'envoler vers le Rêve ..."
Jour 1: C’est le grand départ
pour les neuf petits saint-paulois


Ce lundi 6 mai 2019, les familles des neufs petits saint-paulois parrainés par l’Association 1000 Sourires s’étaient donné rendez-vous à l’aéroport, pour le départ de leurs enfants. Un moment fort en émotion pour les parents et les marmailles, qui s’apprêtent à vivre un voyage de 17 jours en métropole. Pour l’a
ssociation 1000 Sourires, qui accompagne des petits réunionnais issus de milieux défavorisés en métropole pour la 11eme fois, c’est aussi la concrétisation de mois de préparation et de travail. Grâce au soutien des partenaires de l’association, à La Réunion et en métropole, les neuf marmailles embarquent pour une aventure inoubliable !


C’est à l’Aéroport Roland Garros que toutes les familles et leurs enfants se sont retrouvées lundi pour donner le coup d’envoi de ce grand voyage. Et dès le départ, le ton était donné : les petits voyageurs sont traités en VIM (Very Important Marmailles) par la compagnie Air Austral, fidèle partenaire de l’opération. Un comptoir leur a été réservé pour l’enregistrement, un cocktail de départ avec les familles, ainsi qu’une séance photos avec l’équipage, ont ainsi rythmé cette soirée à l’aéroport. “Je suis très contente de les voir avec le sourire, impatients de prendre l’avion. C’est un bonheur de partager ça avec eux”, confie Emmanuelle Naoures, de l’équipe communication d’Air Austral.

 
 

 



Adieux émouvants ...

Pendant le cocktail, les parents en ont profité pour donner leurs dernières consignes à leurs enfants. “J’ai bien dit à Curtis d’écouter les adultes, de bien suivre le groupe. Ma plus grande crainte, c’est qu’il se perde, rigole sa maman. Mais je suis tellement heureuse pour mon fils, il va vivre des choses extraordinaires. Ce qu’ils vont découvrir, même nous, adultes, nous n’en avons même pas rêvé tant c’est exceptionnel”.

Les adieux ont néanmoins été très émouvants, et parents et enfants ont même essuyées quelques larmes. C’est la première fois que ces enfants et leurs parents sont séparés. « Il va quand même être à 10 000 kilomètres de moi, alors que jusqu’à maintenant, on n’a jamais été séparés plus d’une nuit … et encore, c’est parce qu’il dormait chez de la famille », confie la maman de Mérouane.


Marseille, vue des airs .....

Après leur nuit de sommeil dans les airs, les enfants se sont réveillés avec un petit-déjeuner complet, et une vue imprenable sur la côte méditerranéenne. “Regarde Allan, on voit la France”, s’écrie Anthony, en regardant à travers le hublot. On dirait qu’il y a de la neige”. Le petit garçon a en effet aperçu les Alpes, dont les sommets sont encore bien enneigés, ainsi que quelques nappes de brouillard. Dehors, ce sont des températures plutôt fraîches qui les attendent, pour un mois de mai : le thermomètre oscille entre 15 et 20 degrés. “Moi, ça ne me gêne pas, j’aime le froid”, sourit Kris. L’avion se rapproche rapidement de Marseille, et les marmailles reconnaissent un lieu emblématique : le stade Vélodrome ! Ils auront la chance de s’y rendre cette semaine, pour voir le match qui oppose l’Olympique de Marseille à l’Olympique Lyonnais.

Puis, c’est l’équipage qui annonce que l’atterrissage est imminent. Allan commence à avoir les oreilles qui se bouchent, alors il apprend à décompresser. “Bouche-toi le nez et souffle”, lui explique son voisin. Les marmailles, assis près de l’aile, observent ensuite les manoeuvres qui permettent à l’avion de se poser en douceur. Ca y’est, ils sont à Marseille !


Accueil en VIM à l’aéroport de Marseille

Avant de descendre de l’avion, Allan enfile son bonnet, et Enzo son pull. Dans l’enceinte de l’aéroport Marseille Provence, ils observent une dernière fois l’avion qui les a transporté. “C’était vraiment génial de prendre l’avion, j’arrive pas à réaliser”, avoue Mérouane.

Après avoir salué et remercié poliment l’équipage d’Air Austral, les petits garçons sont accueillis en VIM par les équipes de l’aéroport de Marseille. Encore une fois, un accueil spécial leur a été réservé, pour faciliter leur cheminement dans l’aéroport. “C’est grand ici, beaucoup plus grand qu’à La Réunion”, s’émerveille Enzo. Les marmailles accomplissent les formalités d’arrivée et récupèrent leurs bagages, avant d’embarquer dans le bus Azur Evasion qui les accompagnera pour la durée de leur séjour à Marseille. Ils sont accueillis par un chauffeur à l’accent chantant, si typique de Marseille.

Le voyage peut officiellement commencer !

Suivez tous les jours les aventures de nos neuf petits VIM sur le www.1000sourires.re et sur la page Facebook de l’association !

 



Les photos ....



Mercredi 8 Mai 2019
     

Les partenaires du voyage